En Thaïlande, ce massage traditionnel (Nuad Bo’rarn) se pratique en milieu hospitalier pour ses vertus thérapeutiques reconnues. Sorte de « yoga à deux » réalisé avec les mains, les coudes, les genoux et les pieds, il associe étirements, mobilisations, compressions et percussions sur les « lignes d’énergie » du corps. Parfois acrobatique, voire assez physique, il vise à rééquilibrer les fonctions corporelles (sommeil, digestion, circulation…) et assouplir muscles et articulations, tout en apaisant l’esprit en profondeur !